actualités

 

Gestion et salubrité des systèmes de CVCA

Le Groupe Gesfor

10 sept. 2018

Depuis plusieurs années déjà, mais plus particulièrement depuis le début des années 2000, les plaintes liées à la qualité de l’air dans les bâtiments n’ont cessé d’augmenter. Or, l’état et l’entretien des systèmes de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air (CVCA) qui desservent les bâtiments jouent un rôle crucial en la matière.

En effet, un entretien inadéquat et la déficience de composants de système de CVCA peuvent mener à des accumulations excessives de poussière ou à une contamination microbiologique des conduits et de l’unité centrale, ce qui a des effets négatifs sur la qualité de l’air intérieur. 

L’entretien des systèmes de CVCA
Selon le Règlement sur la santé et la sécurité du travail, c. S-2.1, r. 13 (RSST), tout système de CVCA doit être inspecté et réglé au moins une fois par année et les filtres, entretenus ou remplacés au besoin. C’est aux gestionnaires d’immeubles et aux employeurs que revient concrètement cette responsabilité. Toutefois, le RSST n’indique pas quels sont les composants à inspecter ni quels sont les critères de propreté déterminant l’application de mesures correctives.

Pour encadrer de façon plus précise l’inspection des systèmes de ventilation, l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) propose des lignes directrices dans son Guide de prévention contre la prolifération microbienne dans les systèmes de ventilation.

L’IRSST indique ainsi que toute contamination microbiologique des systèmes de CVCA doit être enrayée. Pour ce faire, l’Institut dresse une liste des composants de système de CVCA à inspecter et suggère quatre niveaux de salubrité. C’est sur ces niveaux de salubrité que se basent les professionnels pour déterminer la nécessité d’un nettoyage.

La fréquence d’assainissement des composants de système de CVCA ne peut être fixe; elle varie en fonction des types de système, des activités se déroulant dans les locaux desservis et de la localisation du bâtiment. Cependant, la norme ASHRAE 62-2007, Ventilation for Acceptable Indoor Air Quality, a défini la fréquence minimale d’inspection en fonction, elle aussi, d’une liste de composants qu’elle a établie.

En conclusion, une inspection préventive des systèmes de CVCA permet d’en vérifier la propreté et le bon fonctionnement, de déceler toute anomalie et de définir les mesures correctives adéquates.


Partager cet article
               

 
À propos DE GESFOR

Présent dans toute la province du Québec, Le Groupe Gesfor se spécialise en environnement, en sciences du bâtiment et en santé, sécurité et hygiène du travail.



ContacTEZ-NOUS
Siège social
6705, rue Jean-Talon Est, bur. 211, Montréal (Québec)  H1S 1N2

Téléphone : 514-251-1313

Sans frais : 1-800-529-5870
Demande D'INFORMATION
 
 
 
© Le Groupe GESFOR Poirier, Pinchin inc.    
    Membre de The Pinchin Group
Réalisation Logicia.ca